Accueil - Rubriques

 

 

 


 

 

PATIENCE!

 

L’été est à nos portes et tous les heureux propriétaires de westfalia que nous sommes ont bien hâte de reprendre la route avec leur bien-aimé véhicule. Si je peux vous donner un conseil : ne soyez pas trop empressés de sortir votre west de son hibernation, du moins pas avant le début mai.

 

Bien sûr, si vous avez un voyage d’organisé, c’est autre chose mais sinon, la première semaine de mai serait une bonne période pour remettre votre west en circulation. Voici mon raisonnement : si vous prenez la peine de remiser votre véhicule pendant l’hiver, c’est entre autres raisons pour protéger la carrosserie de l’effet dévastateur du sel dégivrant étendu sur nos routes pendant cette période de l’année. Tout le monde s’accorde sur ce point et comprend bien que c’est un mal nécessaire. 

Cependant, au mois d’avril, la chaussée est encore  recouverte de tout ce déglaçant étendu pendant l’hiver. La route est souvent mouillée soit par la fonte de la neige ou par la pluie. L’eau s’imprègne de tout ce « calcium » et quand vous roulez, la carrosserie est aspergée de cette eau contaminée. Le calcium à l’état liquide s’infiltre alors facilement dans tous les recoins de la carrosserie et ne s’en déloge que très difficilement. Le processus de corrosion est alors débuté et s’activera à chaque fois que la carrosserie sera humide et ce même pendant l’été. Au mois de mai, la neige sera disparue depuis quelques semaines et la pluie aura débarrassée les routes de tout ce calcium si néfaste. De plus, les employés du Ministère du Transport auront probablement réussi à boucher quelques «  nids de poules » qui contribuent à faire vieillir nos voitures prématurément. 

En effet, lorsqu’une roue frappe un trou dans la chaussée, le système de suspension et de conduite sont fortement sollicités et s’usent donc plus rapidement. Ces secousses se répercutent aussi sur la carrosserie. 

 

Elles contribuent à fissurer le scellant appliqué à l’usine afin d’imperméabiliser les joints d’assemblage des différents panneaux de carrosserie. Ces fissures permettent à l’eau de s’y infiltrer et contribuent grandement à l’évolution de la corrosion. Il ne s’agit pas ici d’être alarmiste et de vous empêcher de voyager, ceci est une simple constatation après plus de trente années à réparer des carrosseries endommagées par la rouille. Je veux simplement vous faire profiter de mon expérience et j’espère que ce petit conseil vous aidera à prolonger la vie de votre west. Vous en profiterez plus longtemps et il conservera ainsi une meilleure valeur de revente.

 

  Je vous souhaite un bon été et de beaux voyages!         

                                                       

 

René Caux